Aller le contenu

Proverbes, aphorismes et sophismes de Tahala

dessin de Guillaume Tavernier
illustration de Guillaume Tavernier

Préambule

Tahala, la cité des aigles, ne déroge pas à la règle insulaire. Toute communauté isolée développe aux fils des ans, un cortège d’images et de proverbes qui lui sont propres. Voici des proverbes de Tahala. D’autres sophismes et aphorismes de la cité des aigles vous attendent ici.

Et si vous cherchez d’autres bonus sur la cité des aigles, c’est ici.

Liste de proverbes, d’aphorismes et de sophismes.

– « Si c’est en jours que se compte la tempête c’est en semaines que se compte la disette.  » (Anonyme)

– « Si tu veux faire fortune à Tahala, vends-y du vin et achètes-y du pousstara » (Vecia DELMONTIR).

– « Le manque d’entretien de son embarcation c’est comme les taxes, on finit toujours par payer. » (Le Supradoubeur)

– « Aigles géants sur l’esplanade et les soucis s’évadent. » (Le Grand Moine)

– « Piment à Tahala vaut sel au-delà. » (une vendeuse de calamar aux piments)

– « A Tahala nous avons des traditions bien à nous : ainsi, l’arrivée d’un nouveau produit est toujours fêtée par une nouvelle taxe. » (Anonyme)

– « Plus un bois flotté a navigué, plus il est poli ; les marins, c’est le contraire. » (le Sculpteur)

– « Le bonheur se pêche à la ligne, le malheur se ramasse au filet. » (Anonyme)

– « À Tahala ce qui caractérise surtout les porteurs c’est le fait qu’ils n’ont jamais de monnaie. » (Abelard Bohardu)

– « Le meilleur remède contre le mal de mer est de s’asseoir sous un kudja. » (La Kudjaratim)

– « Avec sa femme, le marin doit prendre garde à ne pas être comme le galet avec la mer : éternellement roulé. » (Anonyme)

– « Bonne pêche ne vaut que si l’on a barque assez grande pour tout rapporter. » (Anonyme)

– « Marchandise perdue en mer peut ne l’être que de façon temporaire. » (Relme Noxid, disparu en mer)

– « Pêche abondante en mer n’est qu’éphémère, mais bien gagnée une fois à terre. » (Anonyme)

– « C’est au pied du treuil qu’on reconnaît l’écureuil. » (Noras Jubrone, ancien écureuil)

– « Qui, dans le choix de sa profession a trop d’orgueil, risque de finir écureuil. » (Le Grand Moine)

– « Du beurre, du beurre…mais vous savez ce que ça coûte du beurre à Tahala? Ici, la cuisine est sans beurre…et sans reproche ! » (Lütfen Ôglü, Tavernier des Vents Favorables)

– « Devant la cuisine servie au Chat Borgne, il n’y a qu’une seule formule : « Bon courage, bonne chance ! » » (L’Omnipraticien)

– « La cuisine du Chat Borgne ? Si c’est froid c’est de la soupe, si c’est chaud, c’est de la bière ! » (Le Cuisinier du palais du Gouverneur)

– « Si le Chat Borgne est mal éclairé ce n’est pas tant par économie. C’est surtout pour que les clients ne voient pas trop ce qu’on leur sert dans leurs assiettes. » (Lütfen Ôglü, Tavernier des Vents Favorables)

– « Tahala est une île si particulière qu’on y voit les chevaux jouer aux écureuils. » (L’Écrivain Public)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.